Le maintien en bon état de fonctionnement des infrastructures industrielles, quel que soit le domaine d’activité (chimie, pétrochimie, gaz, agroalimentaire, etc.), représente un sujet de préoccupation essentiel pour les entreprises concernées. Il en va de la sécurité des personnes en tout premier lieu, mais aussi du respect de l’environnement, de la continuité des process de production et de la disponibilité des équipements.

Dans ce contexte, la mise en place d’une démarche d’inspection industrielle structurée, normalisée, garantissant la fiabilité des informations recueillies n’est pas une option. Même si l’inspection d’infrastructures et d’équipements industriels est un métier très spécifique (en raison des conditions souvent complexes dans lesquelles il s’exerce), elle n’échappe pas à la digitalisation qui s’étend petit à petit à tous les secteurs de l’industrie.

Selon les secteurs et les objectifs poursuivis, les bénéfices apportés par le digital aux démarches d’inspection peuvent être très différents. Cependant 3 d’entre eux sont communs à de nombreuses industries.

Voyons cela plus en détails.

#1 Optimiser les échanges entre opérateur sur le terrain et back-office, lors d’une inspection industrielle

Le travail d’inspection engendre l’utilisation et la production de beaucoup de papier. L’inspecteur, pendant sa tournée, prend des notes au fil des vérifications qu’il réalise, complète son rapport, prend des photos… puis re saisit l’ensemble des informations recueillies lorsqu’il est de nouveau face à son ordinateur. Les risques encourus sont multiples : celui de se tromper, de sauter des étapes au cours de l’inspection, de faire des erreurs de recopie… sans compter la perte de temps que cette re saisie induit.

La mise en œuvre d’une solution digitale de gestion des inspections industrielles réduit ce risque et permet d’optimiser le temps d’inspection. On compte environ 40% de réduction de la durée totale d’inspection se répartissant en 50% de gain de temps consacré à sa préparation, 15% à son exécution et 65% au reporting. Ce gain de temps permet de réaliser d’importantes économies lors des inspections.

#2 Apporter plus de confort aux inspecteurs lors de leurs tournées sur site

Lorsqu’on doit contrôler des installations en hauteur ou difficiles d’accès, devoir manipuler des feuilles volantes se révèle périlleux. Le digital offre la possibilité d’accéder aux informations nécessaires à la réalisation de l’inspection immédiatement sur une tablette, de visualiser un plan 2D ou même 3D de l’installation industrielle à contrôler, d’indiquer précisément sur le plan l’emplacement des anomalies constatées et d’enrichir le rapport d’inspection en y adjoignant in situ des photos prises à la volée… là où, auparavant, il était nécessaire de prendre plusieurs photos avec son téléphone, puis de trier les photos et de les intégrer au rapport une fois re saisi, à posteriori.

Une application tablette de gestion des inspections industrielles peut tout à fait être adaptée aux conditions de travail des inspecteurs ou opérateurs de terrain, pour ne pas entraver ou gêner leurs mouvements, pour faciliter son utilisation dans l’obscurité ou encore lorsque la nécessité de porter des gants rend l’usage d’un clavier impossible.

#3 Uniformiser la façon dont les inspecteurs d’infrastructures industrielles décrivent ce qu’ils voient

Nous le constatons dans notre quotidien : il y a de multiples manières de décrire ce que l’on voit. Chaque inspecteur à la sienne, ce qui ne facilite pas le traitement des données récoltées, et peut être problématique lorsque les anomalies constatées nécessitent l’organisation d’opérations de maintenance.

Le digital permet de restreindre les choix de réponses grâce à des menus déroulants et à des codes de réponses bien précis. Il offre la possibilité de mettre en place un « Workflow » de travail, c’est-à-dire une liste séquencée de tâches à réaliser auxquelles on ne peut pas déroger.

Enfin, il induit une meilleure structuration de l’inspection, une uniformisation des rapports, garantissant ainsi la pertinence et la qualité des informations saisies, tout en diminuant le risque d’erreurs humaines ou d’oublis.

Digitaliser les opérations d’inspection d’infrastructure industrielle donne les moyens d’optimiser la durée d’inspection, de faciliter le travail des inspecteurs sur le terrain et d’augmenter la qualité du reporting en fiabilisant les informations récoltées. In fine, cette digitalisation permet donc, aux opérateurs de terrain de gagner du temps tout en se focalisant sur leur métier et, aux industriels, de réaliser d’importantes économies.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?
Échangeons autour d’un café !

Inspection industrielle : 3 bonnes raisons de la digitaliser Simesys

Plus de lecture