De nombreuses études y font référence : ces dernières années, les applications mobiles professionnelles se sont largement déployées dans les entreprises, transformant en profondeur les méthodes de travail.

Cette évolution est souvent attendue par les opérateurs de terrain, notamment ceux en charge de l’inspection d’infrastructures industrielles, qui, habitués à utiliser des équipements mobiles dans leur vie personnelle, souhaitent pouvoir utiliser ces mêmes outils dans leur quotidien professionnel.

Les industriels de leur côté, ont compris quels bénéfices il y avait à mettre à disposition de leurs techniciens et inspecteurs sur le terrain des applications mobiles professionnelles sur tablette : qu’il s’agisse d’attirer une nouvelle génération de collaborateurs, de renforcer le confort de travail, d’optimiser les coûts et délais des opérations sur le terrain, ces appli apparaissent désormais comme de réels leviers de productivité.

Dans le domaine de l’inspection d’infrastructure industrielle, il en va de même : à ce métier bien particulier, correspondent des usages spécifiques auxquels un équipement mobile peut parfaitement répondre. Les appli mobiles s’appuyant sur les fonctionnalités intrinsèques des smartphones et tablettes, permettent également de résoudre des problématiques qui étaient engendrées par les process papier.

Mais de l’idée à l’appli, le chemin peut sembler difficile à parcourir : comment s’y prendre pour mettre en œuvre une application mobile de gestion de l’inspection ? Nous vous proposons ici une approche en 5 étapes.

#1 Application mobile de gestion de l’inspection industrielle : quel est l’objectif poursuivi ?

Comme dans tout projet, il est nécessaire de réunir autour de la table toutes les parties prenantes, futurs utilisateurs compris, afin de préciser les besoins et les attentes : est-ce qu’il s’agit de résoudre des points de frictions spécifiques rencontrés lors des tournées d’inspection (perte de temps à certaines étapes du parcours, manque de précision des informations récoltées, étapes sautées ou erreurs de re saisie, etc.) ? De gagner en productivité ? De normaliser les rapports d’inspection ?

Faire participer les utilisateurs à cet état des lieux permettra également d’identifier d’éventuels freins au changement et favorisera leur engagement dans la poursuite de ce projet.

#2 Établir un cahier des charges et prioriser les attentes

À l’issue de cette première réunion de lancement, il est utile de formaliser un premier cahier des charges de la future appli mobile d’inspection et de pondérer les attentes, les unes par rapport aux autres. Vouloir résoudre trop de problématiques simultanément, peut s’avérer contre-productif et freiner l’avancée du projet.

Il est important que tous les acteurs du projet soient en phase sur les décisions qui sont prises à ce stade.

#3 Solution de gestion de l’inspection du marché ou sur-mesure ?

Ce premier cahier des charges élaboré, vous allez pouvoir sonder le marché et voir si des solutions existantes répondent aux objectifs que vous vous êtes fixés. Le cas échéant, vous serez en mesure de faire un benchmark objectif de ces solutions en vous appuyant sur votre travail de recherche préliminaire (et sur la pondération de vos attentes) :

  • Quelles sont les fonctionnalités clés offrant une réelle valeur ajoutée à votre application mobile de gestion de l’inspection ?
  • L’intégration de plans est-elle absolument nécessaire ? Et si oui, est-ce qu’il s’agit de plans 2D, 3D ?
  • Est-ce qu’il est possible d’annoter dynamiquement ces plans sur la tablette, via l’application ?
  • L’application est-elle facilement utilisable dans les conditions de travail des inspecteurs (risque de chute, obscurité, bruit…) ?
  • Etc.

Si aucune solution existante n’est satisfaisante, il s’agit de voir s’il y a en interne dans votre entreprise, des ressources compétentes disponibles pour concevoir votre application mobile d’inspection industrielle. Si ce n’est pas le cas, une dernière solution consiste à rechercher sur le marché le prestataire compétent, c’est-à-dire disposant de l’expertise en gestion de projet, développement mobile, design, architecture, test qualité et maintenance, pour concevoir la solution sur-mesure qui répondra à votre attente. La recherche du partenaire adéquat constitue en elle-même, un projet à part entière.

#4 Tester l’application mobile choisie auprès des inspecteurs

Vous avez sélectionné une application mobile du marché. Avant d’entériner ce choix, pourquoi ne pas tester en situation réelle l’application auprès des inspecteurs ? Cela vous permettra de valider que d’un point de vue ergonomique et fonctionnel, l’application convient, que les inspecteurs se l’approprient, qu’elle leur simplifie la tâche : en bref, qu’elle leur apporte une aide précieuse et qu’elle n’est pas ressentie comme une contrainte. Si le test est concluant, cela peut même créer une attente, ce qui est tout à fait bénéfique à la mise en place d’un bouche à oreille positif.

« À l’occasion de tests que nous avons pu faire, certains inspecteurs ne voulaient plus rendre la tablette ! Même un superviseur qui était peu friand de nouvelles technologies, s’est immédiatement projeté et s’est montré prescripteur de la solution auprès des inspecteurs. »

Application mobile inspection industrielle : le choix en 5 étapes - Simesys

#5 Accompagner au changement

La dernière étape n’est pas la moindre. En effet, même si, en intégrant des utilisateurs à chacune des étapes précédentes, vous avez été capable de créer une attente, il est nécessaire d’accompagner le changement lors du déploiement de l’application mobile. Une approche qui a fait ses preuves consiste à utiliser les inspecteurs bêtatesteurs comme référents en leur permettant de se rendre momentanément disponibles au lancement de l’appli, pour aider leurs collègues dans leurs premières utilisations.

Bien entendu, formations présentielles, brefs modules de e-learning ou vidéos sont également efficaces au lancement, et peuvent être systématiquement proposés aux nouveaux collaborateurs. Offrir une large variété de formats permet à chacun de s’approprier cette nouvelle pratique, selon ses préférences et ses disponibilités.

Vous souhaitez en savoir + sur nos solutions ?
Échangeons autour d’un café !

Plus de lecture